Menu & Search

Et si je me lançais ? Fonctionnement du portage salarial

30 novembre 2020

Contrairement à la création d’une entreprise, le portage salarial permet de se lancer sur une activité sans avoir à suivre des formalités contraignantes. Un grand nombre de travailleurs indépendants choisissent d’ailleurs d’avoir recours à ce service dans le cadre de leurs prestations, afin de tester le bien-fondé d’une idée sans prendre de risque. Grâce à une société de portage salarial, qui prend à sa charge les aspects administratifs, financiers et juridiques, l’entrepreneur garde son autonomie tout en bénéficiant des avantages du statut de salarié. Vous êtes intéressé par ce mode de travail atypique et moderne ? Faisons le point sur le fonctionnement du portage salarial.

En quoi consiste le portage salarial ?

Le portage salarial permet de ne pas passer par la création d’une entreprise pour exercer une activité d’indépendant. L’entrepreneur concerné n’agit donc pas en sa qualité propre et utilise les services d’une entreprise de portage salarial. Celle-ci établit un contrat de travail entre elle et le freelance (souvent un consultant, par exemple un consultant RH), similaire à un CDI ou un CDD, qui détermine les contours de l’activité concernée.

Contrairement à une création d’entreprise classique, ce n’est pas l’indépendant qui facture directement ses clients, mais bien la société de portage salarial, qui emploie officiellement le travailleur autonome. Néanmoins, le salarié porté garde le contrôle total de son activité et de ses services, ce qui implique la recherche des clients et la gestion des services proposés.

Une société de portage salarial doit répondre à une réglementation stricte, notamment en étant enregistrée auprès de la direction du travail, en exerçant uniquement que du portage salarial, ou encore en ayant souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle.

Quel est le fonctionnement du portage salarial ?

Concrètement, le portage salarial est une relation tripartite entre l’indépendant, le client et la société de portage salarial. Même si le premier est autonome dans l’organisation et la gestion de son activité, c’est bien l’entreprise de portage qui prend la responsabilité administrative, juridique et fiscale de l’entrepreneur porté. À noter que le freelance détermine lui-même ses conditions de travail, au même titre que la durée de ses prestations et leur prix.

Pour l’indépendant, il n’y a donc aucune gestion contraignante à prendre en charge, puisqu’il reçoit un salaire mensuel sur la base de ses factures de mission, diminué du montant des différentes charges inhérentes au portage salarial. Évidemment, grâce à son contrat de travail, le salarié porté bénéficie de la même protection sociale que tous les salariés.

Hector
Related article
Peau sèche : comment la traiter ?

Peau sèche : comment la traiter ?

Vous avez la peau sèche, qui tiraille ou qui vous…

Les astuces pour réussir sa glace du premier coup

Les astuces pour réussir sa glace du premier coup

Qui n’a jamais eu envie de réaliser une glace ou…

Accompagner un parent en fin de vie

Accompagner un parent en fin de vie

Affronter le décès d’un parent et vivre le deuil par…

Type your search keyword, and press enter to search